Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
2 janvier 2012 1 02 /01 /janvier /2012 12:24

 

 

 

2719646447_0041dfe406.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

Un Rocher

 

 

 

 

 

 

Un rocher,

 

Il est dur en apparence, mais en s’acharnant il se casse.

 

Un rocher,

 

Il est une protection, un abri, mais lui n’a que son aspect pour se protéger.

 

Un rocher,

 

Il est beau, pur et noble. Seul, il ne peut faire de mal.

 

Un rocher,

 

Il est un spectateur immobile, porteur de grands secrets car muet.

 

Un rocher,

 

Il est consentant pour servir d’appui solide sans jamais s’effondrer.

 

Un rocher,

 

Il est ce que je désire avoir et être.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

                                                                            Christie Jane (Avril 1993)

 


 

Repost 0
Published by Christie Jane - dans Poésies
commenter cet article
23 décembre 2011 5 23 /12 /décembre /2011 14:30
Noël s'annonce

 

 

Noël s'annonce

 

 

 

 

 

 

 

 

Tel un océan de joie et de tristesse, Noël s’annonce.

Depuis longtemps cette fête Dieu est censée rapprocher les familles.

Pourquoi cet événement est-il mêlé à deux sentiments complètement opposés ?

 

Pour les uns c’est comme si on leur plantait dans le cœur un bouquet de ronces.

Parce qu’on les a laissés seuls et qu’ils se sentent sans vie.

Ils ont l’impression que jamais on ne les a aimés.

 

Pour d’autres qui ont perdu tous les êtres qui leur étaient chers, ils renoncent.

C’est un jour où ils ne peuvent que penser à leur harmonie désunie,

Et où ils font un hommage aux personnes regrettées.

 

Il y a aussi ceux qui se laissent inviter en dernière heure parce qu’ils n’attendent pas de réponse.

Ils se sentent de trop partout, respirent la tristesse et réalisent que personne ne les envie.

On les a invités pour avoir bonne conscience et leur faire croire qu’ils sont un peu aimés.

 

Il ne faut pas oublier ceux qui, de force, ont été enlevés à leur famille et qui foncent

Dans un monde de guerre où le temps s’écoule au rythme où finissent les vies.

Rien ne leur dit qu’ils reverront un jour leur foyer.

 

Et pour les autres c’est une joie sans pareille qu’ils dénoncent.

Un jour merveilleux où toute leur famille se réunit.

Pour savourer toute cette joie, ce bonheur et cet amour qui peut enfin éclater.

 

Il serait maintenant nécessaire que quelqu’un se prononce.

Faut-il continuer de fêter Noël au risque de perdre des vies ?

Ou l’annuler et continuer à s’aimer toute l’année ?

 

 

 

 

 

 

 

 

 

                                                   Christie Jane (Décembre 1992)

 

 

 

 

Repost 0
Published by Christie Jane - dans Poésies
commenter cet article
15 décembre 2011 4 15 /12 /décembre /2011 09:41

Le sujet de cet atelier était amusant. Il s'agissait d'inclure dans notre texte des objets que nous découvrions au fur et à mesure du déroulement de notre histoire. Le premier objet : un éventail géant en bambou avec deux paons, des lotus violine, puis : une tasse remplie de pailles et en dernier : un collier tour de cou en argent assez spécial. De plus il fallait introduire dans le texte : une phrase exclamative, une interrogative, une phrase où l'on s'adresse au lecteur, une autre avec reprise et atténuation de ce qu'on vient de dire (exemple : Ils étaient tous là. Tous, non pas tout à fait.) Ce qui a donné : La Collectionneuse

 

 

 

 

 

 

 

4249899495_1c963f81a8.jpg

 

 

 

 

 

 

La Collectionneuse

 

 

 

 

 

 

En passant devant la vitrine de cet antiquaire, je suis stoppée net dans mon élan au risque de faire un carambolage sur le trottoir. Impossible de détacher mes yeux de cet éventail ! C’est celui que je cherchais inconsciemment depuis toujours car jamais je n’avais eu d’émerveillement aussi soudain qu’immédiat devant un tel objet. On peut presque dire que je suis collectionneuse d’articles de décoration murale car j’aime à confectionner une paroi originale. Il n’y a pas assez de cloisons chez moi tant j’ai des idées et des projets, à tel point que je me suis mise à orner les murs de mon palier au grand plaisir de mes voisins qui me font sans cesse des compliments, que, bien sûr, j’entretiens en leur changeant le décor régulièrement tels des tableaux que l’on déplace à son gré.

Toujours immobile sur ce trottoir, je me décide à entrer dans la boutique pour connaître le prix de l’objet du désir. Je l’observe encore un peu pour cette fois en estimer la valeur selon son état général. Très grand plus de quatre-vingt centimètres d’envergure, je pense, ou peut-être soixante, j’ai du mal à évaluer à l’œil les dimensions, certainement en provenance du Japon  en raison de son bois, du bambou, mais surtout grâce à ces deux jolis paons se faisant face, entourés de fleurs de lotus le tout sur un fond violine extraordinaire ! Ce violine donne un côté mystique à l’ensemble.


En entrant, je suis immédiatement choquée en apercevant sur le comptoir une tasse en terre cuite remplie de pailles. Que ça jure dans le décor ! Quelle faute de goût ! Et là, vous, le lecteur, êtes complètement d’accord avec moi j’en suis persuadée. Imaginez : des meubles antiques de belle facture à gauche et à droite d’un tapis rouge, de superbes tapisseries au mur, des lampes en cuivre disséminées un peu partout. Même la caisse enregistreuse est un ancien modèle, tout est le reflet d’un magasin d’antiquités tel qu’on se l’imagine, sauf cet horrible amas de pailles, plastique moderne et polluant, objet incongru. Passe encore pour la tasse on l’aurait volontiers excusée si elle n’avait été affublée d’une si mauvaise compagnie.


Juste à côté du comptoir, une vitrine remplie de bijoux d’autrefois en argent, certains avec des pierres précieuses ou semi-précieuses, attire mon regard. En plus de la décoration murale, j’ai un faible pour les joyaux ! Eh oui, à chacun ses vices ! Un collier en particulier me séduit d’une façon tout aussi indécente que l’éventail. Il est mystérieux. En argent, façonné à la main probablement, un tour de cou dont je ne vois pas le mécanisme d’ouverture tant il est bien caché. Ses motifs m’intriguent. Des bras et des jambes ; mais où sont les têtes ? Les troncs ? Une image abstraite ou vaudou ? Allez savoir ! Il me plaît c’est l’essentiel ! Mais attention, car certains bijoux portent en eux la mémoire de leurs propriétaires précédents.


L’antiquaire pousse un rideau qui sépare l’arrière boutique. Elle tient à la main un grand verre de jus de fruit avec … une paille plantée dedans ! Je commence à mieux comprendre pourquoi cet horrible objet trône sur le comptoir.

-       Bonjour Madame, excusez-moi si je vous ai fait attendre, je suis allée faire le plein de jus d’orange et je ne vous ai pas entendue entrer.

-       C’est pas grave, j’ai eu le temps d’admirer une partie de vos merveilles. Vous avez une très jolie boutique bien achalandée, Madame. Tout en lui disant cela je fixe avec insistance la tasse remplie de pailles.

En suivant mon regard, l’antiquaire, rit soudain et me lance :

-       Oui, d’un goût douteux, les pailles, n’est-ce pas ? C’est toujours ce qu’on me dit. Mais elles amusent les enfants qui s’ennuient rapidement ici et je ne peux plus m’en passer pour boire !

Je ris aussi d’avoir réagit comme tout le monde et finalement qu’elle importance ? Cette femme est très sympathique et naturelle.

J’ose alors lui demander :

-       Dites-moi, vous avez dans votre vitrine un magnifique éventail, celui avec les deux paons, quel est son prix ?

-       Il est trois cents euros. Provenance du Japon, d’ancienne facture, je dirais avant les années 1940. Sa couleur est très rare pour l’époque. Il est en parfait état, comme neuf. Je vais vous le sortir de la vitrine pour que vous puissiez le contempler à votre guise.

-       Merci, volontiers. Le prix est correct mais c’est une dépense que je n’avais pas prévue.

-       Et si un autre objet vous plaît dans ma boutique je peux éventuellement vous baisser un peu le prix.

Elle a dû voir ma mine pour me faire cette proposition ou alors elle fait cela à tous ses clients pour qu’ils repartent avec plusieurs objets.

-       Alors dites-moi aussi le prix de ce collier tour de cou, là dans la vitrine. Celui en argent avec les bras et les jambes.

-       Ah ! Ah ! Madame a bon goût, je vois ! Il vaut au moins cinq cents euros mais à ce prix-là j’ai bien peur de ne pas le vendre.  Si vous prenez les deux articles je vous les fais pour six cents euros au lieu de huit cents. Qu’en pensez-vous ?

-       Ouh ! Bon, allons, soyons folles ! J’accepte ! Ça fait du bien parfois de faire des folies et tant pis pour les économies !

-       Parfait alors je vous emballe tout cela. Le tour de cou vient d’Amazonie, je ne connais pas très bien son parcours mais son propriétaire avait l’air ravi de s’en séparer. J’espère qu’il n’est pas maudit !

-       Je m’en fiche car j’ai l’intention de le mettre sur ma porte d’entrée, je trouve qu’il sera parfait à cet endroit !

La dame s’arrête un instant d’empaqueter pour me regarder et voir si je plaisante. Elle constate que non et se remet à l’ouvrage.

-       C’est original ! Je n’y aurais pas pensé.


Je sais exactement comment je vais disposer mes deux nouvelles acquisitions. L’éventail sur le mur de ma chambre d’où je pourrai le contempler de tout mon soûl dès mon réveil et le collier sur la porte d’entrée, côté intérieur en raison de sa valeur. Je pourrai ainsi le voir lorsque je m’apprêterai à sortir.

De retour chez moi le soir, je déballe et admire mes précieux objets. Que ne vois-je pas au fond du sac ? Une bonne dizaine de pailles cerclées par la carte de visite de la commerçante ! Ah ! Je ne risque pas de l’oublier ! La coquine !

 

 

 

 

 

 

                                                                Christie Jane (Décembre 2010)

 

 

 

 

 


Repost 0
8 décembre 2011 4 08 /12 /décembre /2011 05:43

Pour ce sixième défi en violet de la Dame Mauve, j'ai choisi des pensées, bien qu'il en existe de nombreuses couleurs, voici un croisement original.

 

 

 

 

 

 

Printemps-0053.JPG

 

 

 

 

 

 

Les Pensées

 

 

 

 

 

 

Douces Pensées,

Bonheur renouvelé,

Toujours apprêtées,

Presque toute l'année,

Pour ne pas oublier,

D'honorer leur pensée.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

                                                                           Christie Jane (Décembre 2011)

 

 

Repost 0
Published by Christie Jane - dans Jeux et Défis
commenter cet article
6 décembre 2011 2 06 /12 /décembre /2011 08:52

 

3398994769_54b7a8ae13.jpg

 

 

 


 Téléportation de la douleur

 

 


 

Elle alla dans la salle de bain, prit un rasoir jetable et observa son désarroi dans le miroir placé au-dessus du lavabo.

A l’aide d’une paire de ciseaux, elle cassa le plastique autour de la lame. Celle-ci glissa et lui entailla la peau sur le côté de la main. Le sang se mit à couler doucement le long du poignet. Elle prit la lame avec un gant de toilette pour pouvoir couper plus profondément sans se blesser les doigts. D’un coup sec, elle planta et tira la lame dans la cicatrice qu’elle avait déjà dans le creux de son coude. Sa peau s’écarta en laissant une ouverture béante, couleur bleue et jaune. Immédiatement, la chaleur du sang envahit la blessure suivit des picotements de douleur. De grosses gouttes rouges s’écrasaient dans le lavabo se mêlant aux larmes de honte, que malgré elle, elle laissait échapper.

Elle regarda un moment le résultat de son acte et se concentra sur cette douleur physique, cette blessure à panser soigneusement durant les prochains jours. Elle avait réussit une fois encore à transférer son désespoir moral en une douleur concrète.

Mais pour combien de temps ?

 

 

 

 

 

 

                                                                                                                                 Christie Jane (Novembre 1992)

 

 

 

Repost 0
Published by Christie Jane - dans Textes divers
commenter cet article
1 décembre 2011 4 01 /12 /décembre /2011 05:09

Pour le cinquième défi de la dame mauve j'ai choisi les Jonquilles que j'attends toujours avec impatience.

 

 

 

 

 

 

IMGP3055.JPG

 

 

 

 

 

Jonquilles 

 

 

 

 

 

 

Passés les premiers frémissements du printemps,

Quel plaisir de contempler les belles Jonquilles !

Comme un orchestre muet, bien ordonné et vivant,

 Nous offrir par pur plaisir un concerto en jaune épanoui.

 

 

 

 

 

 

                                                   Christiejane (Novembre 2011)

 

 

 

 


 

Repost 0
Published by Christie Jane - dans Jeux et Défis
commenter cet article
24 novembre 2011 4 24 /11 /novembre /2011 05:20

 

Voici le défi en fuchsia de la Dame Mauve en ce quatrième jeudi de novembre

 

 

 

 

 


 

chardon

 

 

 

 

 

Chardon

 

 

 

 

Cette fleur de chardon,

Fièrement dressée,

S'offre à la gourmandise des papillons.

Non sans vouloir cacher,

Tels des milliers de poinçons,

Ses épines acérées.

 

 

 

 

 

 

                                                                           Christie Jane (Novembre 2011)

 

Repost 0
Published by Christie Jane - dans Jeux et Défis
commenter cet article
21 novembre 2011 1 21 /11 /novembre /2011 05:41
Les petits bonheurs

Je me suis surprise à écrire cette citation en laissant un commentaire à un visiteur sur le thème du bonheur.

Je tiens à profiter de l'instant pour dire que l'émission de F2 sur le bonheur (mardi 15) était très instructive et enrichissante.

 

 

 

 

 

Les petits bonheurs de tous les jours sont ceux qui remplissent le grand panier du Bonheur de la vie !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

         

                                                                       Christie Jane (Novembre 2011)

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by Christie Jane - dans Citations
commenter cet article
19 novembre 2011 6 19 /11 /novembre /2011 06:00

 

DSCN0203.JPG

 

 

 

 

 

 

Le bonheur

 

 

 

 

 

 

 

Le bonheur c'est comme une fleur.

On le regarde ou on le cueille.

C'est selon son humeur.

 

 

 

 

 

 

 

 

                                                                                Christie Jane (Novembre 2011)

 


Repost 0
Published by Christie Jane - dans Réflexion du jour
commenter cet article
17 novembre 2011 4 17 /11 /novembre /2011 05:57

Voici le défi de la Dame Mauve en ce troisième jeudi de novembre. J'en ai profité pour rendre un petit hommage à ma grand-maman chérie qui aimait beaucoup les myosotis.

 

 

 

 

 

DSCN0189.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Myosotis


 

 

 

 

 

 

Les myosotis au détour des allées,

De toutes les fleurs c'étaient tes préférées.

C'est toi qui m'as appris à les nommer.

"Ne m'oublie pas", leur signification, j'ai aimé.

Grâce à toi ce sont aussi mes fleurs préférées.

Elles me rappellent ton amour, ta bonté et ta générosité.

Moi non plus je ne t'oublierai jamais.

 

 

 

 

 

 

 

                                                                                          Christie Jane (Novembre 2011)

 

 

 

 

Repost 0
Published by Christie Jane - dans Jeux et Défis
commenter cet article

Présentation

  • : Christiejane
  • Christiejane
  • : Genres très variés de créations littéraires personnelles ainsi que mes lectures diverses et variées.
  • Contact

Droits d'Auteur

Le contenu de ce blog est protégé.

Toute reproduction, même partielle,

des textes est interdite sans mon

autorisation préalable.

 

N'hésitez pas à me contacter...

 

Merci de votre compréhension.

 

Christiejane

 

http://www.copyrightdepot.com/cd22/00049914.htm

Christiejane No. 00049914

Recherche

A l'oeuvre

IMG 9295

compensez le bilan carbone de votre blog avec bonial ">

Plantons un arbre