Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 juin 2011 2 14 /06 /juin /2011 12:57

  

Ma participation (non primée) au concours d'écriture de la ville de Saint-Genis-Pouilly 2011 sur le thème : "Duo"

 

 

 

475152377_15b0dd9c59.jpg

 

 

 

 

Duo de Mousses

 

 

 

Ce soir notre restaurant est bondé comme tous les vendredis. 

Déjà trois ans que nous avons inauguré le « Fereno » dans le Pays de Gex, à Saint-Genis-Pouilly. Que le temps passe vite ! 

Pour trouver un nom à notre resto nous avions joué avec toutes les possibilités qu’offraient le rapprochement des syllabes de nos prénoms : Akeno et Jennifer pour choisir finalement Fereno entre autres possibilités : Ferake, Jenake, Akefer, Enofer, Jeneno.

Akeno est mon associé, il est Japonais et moi, Jennifer, française, tous deux cuisiniers et passionnés par nos métiers.

Je suis inquiète, cela fait une semaine qu’Akeno est parti au Japon et je n’ai pas de nouvelles depuis son départ. Son portable est coupé. Ce voyage prévu depuis six mois devait durer cinq jours. Une réunion de famille importante à quelque cent kilomètres au nord de Tokyo. C’était sans compter le tremblement de terre très violent qui a secoué le japon le jour de son départ. L’a-t-il su dans l’avion ? A-t-il pu rejoindre sa famille ? J’espère que tous ses membres sont sains et saufs et qu’ils n’habitent pas dans la zone ravagée par le tsunami. 

Je ne connais pas le nom de la ville ni les raisons de cette visite familiale. Hormis les heures interminables où nous parlons de cuisine ainsi que la grande complicité qui nous unit au restaurant nous ne savons rien de nos vies privées respectives. C’est la raison pour laquelle je suis frustrée aujourd’hui car je n’ai aucune réponse à toutes les questions que je me pose. 

- Alors il vient ce Duo de Mousses ?

Un client me sort de ma rêverie. Nadine, notre serveuse ne sait plus où donner de la tête et les clients s’impatientent. Je cours en cuisine réclamer le dessert vedette de notre restaurant, celui qui fait notre fierté, la jalousie de nos concurrents et le bonheur de nos habitués : Notre Duo de Mousses Papaye-Vanille. Akeno, c’est la papaye et moi, la vanille.

Pour l’heure mon souci c’est la quantité de desserts qu’il reste : à peine assez pour finir la soirée. J’ai déjà préparé ma part de vanille pour les jours qui viennent mais Akeno garde si bien caché le secret de la papaye, que je ne sais pas la faire. En cuisine, Pascal, notre aide cuisinier, me prévient :

- Il n'y en a plus que trois prêtes à être servies et plus aucune au congélateur.

- Merci Pascal, j’en prends une pour un client gourmand. Demain je m’y colle et tant pis si elle n’a pas le même goût !

- Vous n’y pensez pas ?! Les clients seront déçus et ne reviendront pas. En revanche, si vous leur expliquez qu’on est en rupture de stock momentanée on a une chance qu’ils reviennent.

- Vous croyez ? Oui, vous avez peut-être raison. Je devrais plutôt inventer un nouveau duo de mousses en attendant le retour d’Akeno. S’il revient…

- Mais oui il va revenir, tout est chaos là-bas, il est peut-être coincé quelque part, il paraît qu’il n’y a plus d’essence.

Nadine arrive tout essoufflée et lâche :

- Un monsieur énervé réclame son Duo de Mousses !

- Ok. J’y vais.

La salle s’est un peu vidée depuis mon passage dans la cuisine. Je dépose le dessert devant le client qui bougonne un « c’est pas trop tôt » très mécontent.

- Pour me faire pardonner ce retard, je vous offre les cafés et les pousse-cafés. Qu’est-ce qui ferait plaisir à Madame et à vous-même Monsieur ?

- Ah ! Merci. Le ton du client s’est radouci immédiatement. Il consulte sa compagne :

- Alors deux cafés au lait, un Amaretto et une Abricotine, s’il vous plaît.

- C’est comme si c’était fait ! je lui lance en m’éloignant. Cette fois-ci je ne le fais pas attendre. A mon retour, il me dit :

- Vous savez, votre Duo de Mousses maison est tellement incomparable que je vous aurais pardonnée sans que vous ayez à m’offrir les cafés et les digestifs ! Ces mousses sont onctueuses, douces, fondantes, fraîches et aérées tout à la fois, un parfait délice.

- C’est très gentil à vous mais je déteste que mes hôtes réclament quelque chose qui devrait déjà être devant eux. Ne vous inquiétez pas cela me fait très plaisir. Bonne fin de soirée.

C’est fou ce que ce dessert fait recette, c’est le cas de le dire, me dis-je en souriant. 

En attendant cela ne règle aucunement mon problème. J’aperçois Nadine apporter les deux dernières coupelles.

Nous avons pourtant beaucoup d’autres douceurs sur la carte ainsi que le dessert du jour qui change, comme son nom l’indique, quotidiennement. Cette semaine j’ai préparé tout un tas de tartes aux fruits pour élargir notre offre de mets sucrés mais notre Duo reste toujours en tête des ventes.

La salle s’est vidée, Nadine encaisse les dernières factures et commence à nettoyer le comptoir et les machines à café. Une fois que tout est parfaitement nettoyé, rangé et préparé pour le lendemain, ma décision est prise : demain matin, je viens aux aurores et je crée une mousse aux pommes. C’est classique mais en principe tout le monde aime la pomme.

Duo de Mousses Pomme-Vanille. Ça sonne plutôt bien. Je pourrais ajouter un peu de cannelle pour en arrondir l’arôme.

Bien sûr, ce sera provisoire, je n’ai nullement l’intention de supplanter la papaye mais il faut bien que je me sorte de ce pétrin en attendant le retour de mon associé. Pourvu qu’il revienne vite, je n’ose pas imaginer qu’il puisse ne pas revenir. C’est lui qui gère la partie administrative du restaurant, moi je suis plutôt « Relations publiques ». La publicité, le bagout, les œillades au Maire ou au Député pour leur réserver les meilleures tables cela me convient très bien ; chacun y trouve son compte. Notre établissement n’est pas seulement apprécié pour notre fameux dessert, mais aussi pour notre duo de chefs si différents et pourtant si complémentaires comme la papaye et la vanille…

D’ailleurs je m’en veux d’avoir des soucis aussi terre à terre quand je pense à ce que vivent les japonais au même instant, j’ai honte de moi.

Le lendemain matin, je suis à pied d’œuvre depuis cinq heures quand ma nouvelle mousse est prête pour la dégustation. Tiens, c’est bizarre, elle ressemble étrangement à celle d’Akeno. Il me manque tellement que je me fais des idées, me dis-je. Je sursaute en entendant :

- On essaie de copier ma mousse ?

- Oh ! Akeno ? Tu m’as fais peur ! Je t’ai appelé des centaines de fois, comment vas-tu ? Et ta famille ?

- Moi ça va, mais ma famille est très choquée. Ils n’ont pas voulu que je reste à cause des radiations. Tous mes frères et sœurs sont repartis sauf mes parents qui ne veulent pas quitter la maison, elle a tenu le coup pendant le tremblement de terre. Ils sont à plus de cent kilomètres de la centrale nucléaire abîmée, ils pensent que ça ira pour eux. Ça a été une semaine abominable, je suis content d’être rentré, même si je culpabilise à fond de m’enfuir ainsi. Il y a vraiment besoin d’aide là-bas. Et ici comment ça se passe ?

- Eh bien… pas trop bien ! On n’a plus de mousse de papaye. Hier soir cinq clients sont repartis déçus.

- Qu’est-ce que tu caches derrière ton dos ?

- Euh, eh bien, j’ai essayé de faire une autre mousse pour l’associer à la vanille, en attendant que tu reviennes. C’est un peu moins exotique que la tienne.

- Je peux goûter ? Elle est à quoi ? Ça sent la pomme.

- Oui bien sûr que tu peux goûter. Tu as raison c’est à la pomme et à la cannelle.

Akeno déguste et fait une grimace épouvantable.

Malgré tout ce qu’il vient de vivre, il arrive à garder son sens de l’humour. J’admire.

- Pouah ! Mais c’est un délice dis-moi ! La Golden éclate au palais et la cannelle à la langue !

- C’est du lard ou du cochon ?

Je ne sais jamais avec lui s’il plaisante ou non.

- Elle est tellement bonne que c’en est insultant pour moi. Il dit cela d’un air contrit.

- Arrête, la tienne est super. D’ailleurs, il me vient une idée. On pourrait faire un trio de mousses : Pomme, Papaye et Vanille. Qu’en penses-tu Akeno ? Pour garder une part de mystère à nos clients et exciter leur curiosité, on pourrait l’appeler : Trioduo ! Ils devraient deviner les composants. Qu’en penses-tu ?

- J’en pense que c’est impossible. La vérité c’est que ma mousse n’a jamais été à la papaye, mais justement à la pomme. J’en avais marre que les clients rejettent un fruit du terroir au profit de l’exotisme, alors j’ai eu l’idée de créer cette mousse à la pomme avec un peu de jus de groseilles rouges en la faisant passer pour de la papaye. Ça a tellement bien marché que je me suis retrouvé piégé, je n’ai rien osé dire. La tienne y ressemble tellement que ça n’aurait pas de sens d’en faire un Trio. Tu pourras me pardonner Jennifer ? 

Une fois la surprise passée, je lui propose :

- Tu essaies de faire une vraie mousse à la Papaye cette fois, et non seulement je te pardonne mais en plus on pourra quand même proposer notre Trioduo et nos clients devineront forcément les bons arômes même si c’est dans le désordre !

En riant et pleurant tout à la fois on se tombe dans les bras l’un de l’autre.

Quelles émotions cette semaine pour tous les deux !

 

 

 

                                                                                                Christie Jane (Mars 2011)

 


Partager cet article

Repost 0
Published by Christie Jane - dans Concours littéraires
commenter cet article

commentaires

Ghyzlene dite Loeuf 01/07/2011 17:40


Que de péripéties pour une fausse papaye! Je suis ravie que votre associé soit revenu indemne, et merci pour cette savoureuse lecture :)


Christie Jane 01/07/2011 18:08



Merci beaucoup pour votre visite !!! A bientôt ! ;-)



Présentation

  • : Christiejane
  • Christiejane
  • : Genres très variés de créations littéraires personnelles ainsi que mes lectures diverses et variées.
  • Contact

Droits d'Auteur

Le contenu de ce blog est protégé.

Toute reproduction, même partielle,

des textes est interdite sans mon

autorisation préalable.

 

N'hésitez pas à me contacter...

 

Merci de votre compréhension.

 

Christiejane

 

http://www.copyrightdepot.com/cd22/00049914.htm

Christiejane No. 00049914

Recherche

A l'oeuvre

IMG 9295

compensez le bilan carbone de votre blog avec bonial ">

Plantons un arbre